« Ce burn-out, emprunt « fourre-tout » facilement remplaçable » (Normalisation IP - Eviter)

« Ce burn-out, emprunt « fourre-tout » facilement remplaçable » (Normalisation IP - Eviter)

« Ce burn-out, emprunt « fourre-tout » facilement remplaçable » (Normalisation IP- Eviter)

Burn-out
BURN-OUT [bœʀnaut] n.m. (1969, répandu après 1976 ; angl. burn out
« surmenage »). Le concept d’état d’épuisement apparaît en France dans les travaux de C. Veil dans les années 1950 pour décrire chez les professionnels, des manifestations qui n’entrent pas dans le cadre de la nosographie classique (Pasquier de Franclieu-Descamps, 2008). Mais le terme de burnout est apparu en 1969 sous la plume du psychiatre américain Harold. B Bradley dans son article « Community-based treatment for young adult offenders », pour désigner un stress particulier lié au travail. Ce terme est repris en 1974 par le psychanalyste Herbert J. Freudenberger puis par la psychologue Christina Maslach en 1976 dans leurs études des manifestations d’usure professionnelle1. Il se propage rapidement depuis quelques années en France où il a cependant de nombreux substituts. Son usage qui n'apporte aucun enrichissement à la langue française, déjà largement pourvue dans le domaine considéré, n'est donc pas recommandé.

Vous êtes invités à consulter les 9 articles ci-après pour voir que, parallèlement à l’intégration des emprunts nécessaires, le français réagit à l’anglicisation, et pour revenir aux recommandations du premier article (menu accueil)
Burn-out Businessman Leader Agressif Made in Promotion Start-up Tour-opérateur Accomplissement

Vous êtes invités à consulter les 9 articles ci-après pour voir que, parallèlement à l’intégration des emprunts nécessaires, le français réagit à l’anglicisation, et pour revenir aux recommandations du premier article (menu accueil)
Burn-out Businessman Leader Agressif Made in Promotion Start-up Tour-opérateur Accomplissement

Vous êtes invités à consulter les 9 articles ci-après pour voir que, parallèlement à l’intégration des emprunts nécessaires, le français réagit à l’anglicisation, et pour revenir aux recommandations du premier article (menu accueil)
Burn-out Businessman Leader Leadership Agressif Made in Promotion Start-up Tour-opérateur Accomplissement

Slider

« Ce câbleman, faux anglicisme désuet suite à l’épuration du vocabulaire du cinéma fortement anglicisé depuis les années 30 du siècle dernier » CÂBLEMAN [kɑbləmεn] n.m. (1973 ; faux anglicisme, de câble et suff. -man) Télév., cinéma Assistant qui manipule les câbles d'une caméra lors des prises de vues télévisuelles ou...

« Ce caméraman qui s’infériorise face à opérateur » CAMÉRAMAN n.m. [kameʀaman] (pl. CAMÉRAMANS), CAMERAMAN n.m. (pl. CAMERAMEN [kameʀamɛn]) (1919 ; de l’angl. camera « caméra » et suf. -man) Agent chargé des prises de vues de cinéma ou de télévision. Normalisation...

«Ce cartoon qui persiste dans ses emplois substantifs et est irremplaçable dans les emplois adjectivaux » CARTOON [kaʀtun] n.m. (1930; angl. cartoon « dessin animé, de presse ») 1.Vieilli. Chacun des dessins d’un film d’animation. 2. Par ext. Film d’animation. Macha, la petite peste russe qui veut conquérir le monde. [...] le cartoon russe en 3D [...] (M, 28.09.18) 3....

« Ce cartooniste, bien que dérivé de cartoon, moins chanceux que la base pour se maintenir dans l’usage » CARTOONISTE n.m. ou f. [kaʀtunist] (1930 ; angl. cartoonist « dessinateur d’animation, de presse) 1. Dessinateur ou réalisateur d’animation. Walt Disney l'[Margaret Winkler, dirigeante d’une société de distribution] avait contactée lorsqu'il faisait ses débuts de...

NOMINÉ, -E [nɔmine] adj. et nom (1978 ; de l’angl. nominee « candidat désigné ») 1. Personne (auteur, réalisateur, acteur, etc.) ou œuvre sélectionnée pour être récompensée d’un prix par un choix de jury. Gosling et Fassbender, les oubliés des Oscars [...] dans la catégorie des nominés au meilleur acteur [...] (F, 23.02.12). ◊ NOMINER v. tr. Nominé quatre fois aux...

« Ce perchiste « sauteur à la perche », pas de confusion de sens à la substitution du faux anglicisme perchman » PERCHMAN [pɛʀʃman] n.m. (1952 ; faux angl., de perche et suf. -man) Audiovis. Assistant de l’ingénieur du son qui tient la perche pour micro au-dessus de la personne qui parle. Preneur de son, perchman, monteur son, mixeur, ingénieur du son au cinéma ou à la...

Top