« Ce burn-out, emprunt « fourre-tout » facilement remplaçable » (Normalisation IP - Eviter)

« Ce burn-out, emprunt « fourre-tout » facilement remplaçable » (Normalisation IP - Eviter)

« Ce burn-out, emprunt « fourre-tout » facilement remplaçable » (Normalisation IP- Eviter)

Burn-out
BURN-OUT [bœʀnaut] n.m. (1969, répandu après 1976 ; angl. burn out
« surmenage »). Le concept d’état d’épuisement apparaît en France dans les travaux de C. Veil dans les années 1950 pour décrire chez les professionnels, des manifestations qui n’entrent pas dans le cadre de la nosographie classique (Pasquier de Franclieu-Descamps, 2008). Mais le terme de burnout est apparu en 1969 sous la plume du psychiatre américain Harold. B Bradley dans son article « Community-based treatment for young adult offenders », pour désigner un stress particulier lié au travail. Ce terme est repris en 1974 par le psychanalyste Herbert J. Freudenberger puis par la psychologue Christina Maslach en 1976 dans leurs études des manifestations d’usure professionnelle1. Il se propage rapidement depuis quelques années en France où il a cependant de nombreux substituts. Son usage qui n'apporte aucun enrichissement à la langue française, déjà largement pourvue dans le domaine considéré, n'est donc pas recommandé.

Vous êtes invités à consulter les 9 articles ci-après pour voir que, parallèlement à l’intégration des emprunts nécessaires, le français réagit à l’anglicisation, et pour revenir aux recommandations du premier article (menu accueil)
Burn-out Businessman Leader Agressif Made in Promotion Start-up Tour-opérateur Accomplissement

Vous êtes invités à consulter les 9 articles ci-après pour voir que, parallèlement à l’intégration des emprunts nécessaires, le français réagit à l’anglicisation, et pour revenir aux recommandations du premier article (menu accueil)
Burn-out Businessman Leader Agressif Made in Promotion Start-up Tour-opérateur Accomplissement

Vous êtes invités à consulter les 9 articles ci-après pour voir que, parallèlement à l’intégration des emprunts nécessaires, le français réagit à l’anglicisation, et pour revenir aux recommandations du premier article (menu accueil)
Burn-out Businessman Leader Leadership Agressif Made in Promotion Start-up Tour-opérateur Accomplissement

Slider

Références bibliographiques (Index)

ACJC – ARNAUD C.(2003). Jean Cocteau, Paris, Gallimard, 864 p.

AJPM – AMETTE J. - P. (2003). La Maîtresse de Brecht : roman, Paris, Albin Michel, 301 p.

BDL – BOMBARDIER D. (2000). Lettre ouverte aux Français qui se croient le nombril du monde, Paris, Albin Michel, 137 p.

BHD – BAZIN H. (1988). Le démon de minuit : roman, Paris, Grasset, 283 p.

BOM – BARDOLLE O. (1979). Mode in France. Les dessous du prêt-à-porter, Paris, Éd. Albin Moreau, 229 p.

BPV – BRUCKNER P. (1997). Les Voleurs de beauté : roman, Paris, Grasset, 195 p.

ChJC – CHALON J. (1998). Colette. L’éternelle apprentie, Paris, Flammarion,
427 p.
ChJPV – CHABROL J. - P. (1980).
Vladimir et les Jacques: roman, Paris, Grasset,
341 p.

CJL – CURTIS J. (1990). Louis. Le temple de l’Amour : roman, Paris, Flammarion,
277 p.

DBG – DICALE B. (2001) Guliette Gréco. Les vies d’une chanteuse, Paris, Éd. Jean-Clande Lattès, 744 p.

DFE – DELPLANQUE F. (2013). Elvis et la vertu : roman, Paris, Éditions du Seuil,
368 p.

DJG – DEUTSCH J. Le Gène, Paris, Éditions du Seuil, 224 p.

DLMF – DEPECKER L. (1988). Les mots de la francophonie, Paris, Belin, 335 p.

DTST – DICTIONNAIRE DE TERMES NOUVEAUX DES SCIENCES ET DES TECHNIQUES (1983) : sous la dir. de G. Quemada, Paris, CILF, Agence de coopération culturelle et technique, XIX, 605 p.

GAP – GEILLE A. (1981). Portrait d’un amour coupable : roman, Paris, Grasset,
219 p.

GFBP – GIROUD F. (1983). Le bon plaisir : roman, Paris, Mazarine, 298 p.

GFRS – FRANTSUZSKO-RUSSKIY SLOVAR’ (1991) : pod red. V. G. Gaka i Zh. Triomfa, Moskva, Russkiy yazyk, 1066 s.

GPD – GILBERT P. (1980). Dictionnaire des mots contemporains,  Paris, 
Le Robert, 739 p.

GSRL – GRINEVA Ye. F., GROMOVA T. N. (1997). Slovar’ razgovornoy leksiki frantsuzsckogo yazyka (na materiale sovremennoy khudozhestvennoy literatury i pressy), Moskva, Tsitadel’, 640 s.

ILA – ICONOGRAPHIE ET LITTERATURE. D’UN ART A L’AUTRE (1983) : recueil des textes, Paris, PUF, 219 p.

JA – JOIES DE L’ATHLETISME (1978), Paris, Hachette, 239 p.

JDPh – JULIA D. (1990).Dictionnaire de la philosophie, Paris, Larousse, 304 p.

KJBF – KOECHLIN J.-B. (1988). « Le français, l’anglais, l’ordinateur ... et les
gens »,
Le français en contact avec l’anglais, Paris, Didier Érudition, p. 159-171.

KRIG – KEMPF R. (2004). L’indiscrétion des frères Goncourt: essai, Paris, Grasset, 259 p.

LGEP – LAPOUGE G. (2003). En étrange pays : roman, Paris, Albin Michel, 176 p.

LGPhB – LE GUILLON PH. (1997). Les sept noms du peintre. Vies imaginaires d’Erich Sebastian Berg, Paris, Gallimard, 389 p.

LPD – LAINÉ P. (1979). La dentellière. Tendres cousines : romans, Paris, Gallimard,
447 p.
(((((((

LPPS – LELORAIN P. (1996) Paris. Section urbaine: chroniques, Paris, Éd. de la Différence, 125 p.

MANF – MIGNARD A. (2000). La nouvelle française contemporaine, Paris, Ministère des Affaires étrangères – ADPF, 158 p.

MGC – MONNIER G. (1999). Le Corbusier, Tournai, La Renaissance du Livre,
240 p.

MGCR – MATINET G. (2002). Les Clés de la Ve Republique, Paris, Seuil, 157 p.

MJFD – MALLET-JORIS F. (1979). Dickie-roi : roman, Paris, Grasset, 478 p.

MJM – MATHIEX J. (2003) Mondialisation. Les nouveaux défis d’une histoire ancienne, Paris, Le Félin, 249 p.

MPBG – MODIANO P. (1982). De si braves garçons : roman, Paris, Gallimard,
197 p.

MPCP – MODIANO P. (1992). Un cirque passe : roman, Paris , Gallimard, 191 p.

MPJ – MODIANO P. (1981) Une jeunesse : roman, Paris, Gallimard, 193 p.

MSPC – MIEGE B., SIMON J. - P., PREDAL R. (1980). La Production du cinéma, Grenoble, Presse universitaires de Grenoble, 172 p.

PDEL – PICOULY D. (1999). L’enfant léopard: Roman, Paris, Grasset, 393 p.

PGV – PEREC G. (1978). La vie. Mode d’emploi : roman, Paris, Hachette, 700 p.

PPA – PUAUX P. (1983) Avignon en Festivals, Paris, Hachette, 317 p.

PPI – POIVRE D’ARVOR P. (2000) L’irrésolu : roman, Paris, Albin Michel, 386 p 

PRE – PEYREFITTE R. (1978). L’Enfant de Cœur : roman, Paris, Albin Michel,
556 p.

RABA – REVAL A. et REVAL B. (2001). Aznavour. Le Roi de cœur, Paris, Éd. Frace-Empire, 443 p.

RCSB – ROUYER Y. et CHOINEL A. (1981). Le système bancaire français, Paris, PUF, 126 p.

RGAD – ROBBE-GRILLET A. (1981). Djinn. Un trou rouge entre les pavés disjoints : roman, Paris, Les éditions de Minuit, 146 p.

RJChC – RUFIN J. - CH. (1999). Les causes perdues : roman, Paris, Gallimard,
234 p.

RMSH – REDONNET M. (1998). Splendid Hôtel : roman, Paris, Les Éditions de Minuit, 126 p.

SAM – STIL A. (1980). Le Médecin de charme : roman, Paris, Grasset, 239 p.

SFCS – SAGAN F. (2009). Un certain sourire: roman, Paris, Pocket impr., 124 р.

SFF – SAGAN F. (1981). La Femme fardée : roman, Paris, Éd. Ramsay, 500 p.

SFMA – SAGAN F. (1983). Dans un mois, dans un an: roman : roman, Paris, Presse pocket, 151 p.

SNSRF – SALGAS J. - P.,  NADAUD A., SCHMIDT J. (1997). Roman français contemporain, Paris, Ministère des Affaires étrangères – ADPF, 175 p.

SPPh – SAVATIER P. (1983). Le Photographe : roman, Paris, Gallimard, 358 p.

THD – TROYAT H. (1983). La Dérision : roman, Paris, Flammarion, 192 p.

VFFS – VITOUX F. (1983). Fin de saison au Palazzo Pedrotti : roman, Paris, Seuil, 185 p.

VVO – VALERE V. (1981). Obsession blanche : roman, Paris, Stock, 243 p.

WFFF – WEYERGANS F. (1999). Franz et François : roman, Paris, Bernard Grasset, 414 p.

Top