Investigating_Content_and_Language_Integrated_Learning.jpg

Task force. Task force, d’origine militaire, dont l’usage est assez répandu pour le moment, doit être pourvu d’une marque « À éviter » jusqu’à ce que les équivalents français force opérationnelle (milit.), groupement temporaire (milit.), groupe de réflexion, comité de pilotage, équipe spéciale, équipe d’étude et d’action l’emportent.

Task force

Une force opérationnelle, appelée task force en anglais, est une forme d'organisation temporaire créée pour exécuter une tâche ou activité donnée.

Initialement créée dans la marine de guerre des États-Unis, le concept s'est répandu au point d'être à présent utilisé dans beaucoup d'organisations, telles que des entreprises, qui créent des forces opérationnelles pour exécuter des missions temporaires de protection et de surveillance.

Soutenez le projet en vous rendant sur la cagnotte collaborative

La pénétration de mots, d'expressions, de mots propres, de noms de marques, de slogans publicitaires, voire de tournures anglophones, est un phénomène suffisamment massif pour que l'Académie française s'en inquière officiellement et pour qu'un homme comme Michel Serres, rompu à l'internationalisation, constate qu'il y a aujourd'hui plus de mots anglais dans les rues de Paris que de mots allemands sous l'Occupation.

Il est clair que les quelques dizaines de mots anglais qui rentrent dans notre dictionnaire chaque année n'est que la partie émergée de l'Iceberg, et que le nombre de mots véritablement employés est de l'ordre de dix fois supérieur. Tous ne sont pas destinés à s'installer durablement, mais la marée est quand même là, et il s'agit de fortes marées.

Loin de nous l’idée cependant de bannir tous les emprunts que la langue française a fait à de nombreuses langues, de tous horizons, y compris des langues que l’on dit aujourd’hui régionales. Ce serait un triste appauvrissement. Là est justement le problème. L’emprunt en langue est généralement une source d’enrichissement, parce que la langue qui décrit le monde tel que l’on voit, qu’on le perçoit, qu’on le ressent, qu’on le comprend, n’a pas toujours le mot ou la nuance que l’on cherche. Là est la source de l’emprunt, si elle ne trouve pas en elle-même, ce qui peut arriver, ce qu’elle cherche à désigner et à exprimer. Or, avec l’abondance d’anglicismes à laquelle nous sommes confrontés chaque jour (et cela n’est pas une spécificité française), nous avons affaire à autre chose que l’emprunt ordinaire. Nous voulons comprendre l’anglicisme, facteur aujourd’hui d’anglicisation, ou plus exactement d’américanisation, afin de mieux le maîtriser. Ce faisant, on apprend à mieux connaître non seulement la langue française, mais aussi la langue anglaise. Et ce que nous disons pour le français, on peut tout autant le dire pour l’italien, l’allemand et de bien d’autres langues.
Ce site est interactif. Nous vous invitons à signaler les anglicismes qui vous posent problème et nous essaierons d’y répondre.

Le gouvernement tiendra compte des observations dans sa prochaine campagne de testing (au lieu de "test"). Réutilisé plusieurs fois dans l'émission "Grand bien vous fasse !", notamment docteur Blachier et docteur Beaulieu du 4 mai 2020. Docteur Blachier dans la Matinale du 7 mai.

Le testing (aussi appelé « test de situation » ou « test de discrimination ») est une méthode empruntée à la Grande-Bretagne, qui consiste à faire constater par huissier des discriminations de tous types.

Le testing est particulièrement utilisé dans les CV. Par exemple, il permet de montrer, qu'à compétences égales, les candidats ayant un nom à consonance maghrébine obtiennent en moyenne six fois moins d'entretiens qu'un candidat de référence (homme blanc, parisien, 28 ans)

De nos jours, le testing sert à identifier et étudier des discriminations dans divers secteurs (https://www.novethic.fr/lexique/detail/testing.html)

E-testing vous accompagne dans vos processus de recrutement et d'évaluation

25 juin 2020 E-testing rejoint la communauté EdTEch France (https://www.e-testing.fr/fr/)

"Londres, 1er août (A. F. P.). Les prochaines expériences d'armes atomiques britanniques auront lieu en octobre sur le terrain d'essais pour fusées (rocket testing range) de Woomera, en Australie" (M, 3.8.53)

"TESTER OU TESTING. - Appareil ou opération employés dans les essais de production pour délivrer la couche à étudier de la pression des boues de forage et permettre au pétrole ou au gaz de s'écouler librement." (M, 17.12.56)

"(3) Si nous avions Inventé le bulldozer, le corn-picker, le mixer, le take-over-bid, le copy-testing, le twist, etc., ces choses porteraient des noms français." (M, 31.3.64) https://www.lemonde.fr/archives/article/1964/03/31/pourquoi-nous-parlons-franglais_2120128_1819218.html

"Un "testing" organisé par l'Observatoire des discriminations a montré qu'un candidat d'origine non européenne a cinq fois moins de chance d'être convoqué à un entretien d'embauche" (M, 9.1.06)

"De son côté, l'association SOS-Racisme "prend acte de la déclaration du premier ministre dans laquelle il reconnaît le testing comme mode de preuve dans les affaires de discrimination"." (M, 1.12.05)

27 oct 2020, le mot de Charles Michel, président du Conseil européen : "Ce choix devait être soutenu par une politique robuste de testing et de tracing...L'espoir de l'arrivée prochaine de vaccins d'une part, et la concentration sur les mesures pour contrecarrer la crise économique et sociale de l'autre, expliquent sans doute les progrès insuffisants à ce stade dans les plans de testing/tracing/isolement."

Banlieues : Macron appelle, sans plan chiffré, à
« changer de méthode » ... (avec des
tests anti-discrimination dans les trois ans) (L’Obs, 22.05.18)

Top