Investigating_Content_and_Language_Integrated_Learning.jpg

Task force. Task force, d’origine militaire, dont l’usage est assez répandu pour le moment, doit être pourvu d’une marque « À éviter » jusqu’à ce que les équivalents français force opérationnelle (milit.), groupement temporaire (milit.), groupe de réflexion, comité de pilotage, équipe spéciale, équipe d’étude et d’action l’emportent.

Task force

Une force opérationnelle, appelée task force en anglais, est une forme d'organisation temporaire créée pour exécuter une tâche ou activité donnée.

Initialement créée dans la marine de guerre des États-Unis, le concept s'est répandu au point d'être à présent utilisé dans beaucoup d'organisations, telles que des entreprises, qui créent des forces opérationnelles pour exécuter des missions temporaires de protection et de surveillance.

Soutenez le projet en vous rendant sur la cagnotte collaborative

La pénétration de mots, d'expressions, de mots propres, de noms de marques, de slogans publicitaires, voire de tournures anglophones, est un phénomène suffisamment massif pour que l'Académie française s'en inquière officiellement et pour qu'un homme comme Michel Serres, rompu à l'internationalisation, constate qu'il y a aujourd'hui plus de mots anglais dans les rues de Paris que de mots allemands sous l'Occupation.

Il est clair que les quelques dizaines de mots anglais qui rentrent dans notre dictionnaire chaque année n'est que la partie émergée de l'Iceberg, et que le nombre de mots véritablement employés est de l'ordre de dix fois supérieur. Tous ne sont pas destinés à s'installer durablement, mais la marée est quand même là, et il s'agit de fortes marées.

Loin de nous l’idée cependant de bannir tous les emprunts que la langue française a fait à de nombreuses langues, de tous horizons, y compris des langues que l’on dit aujourd’hui régionales. Ce serait un triste appauvrissement. Là est justement le problème. L’emprunt en langue est généralement une source d’enrichissement, parce que la langue qui décrit le monde tel que l’on voit, qu’on le perçoit, qu’on le ressent, qu’on le comprend, n’a pas toujours le mot ou la nuance que l’on cherche. Là est la source de l’emprunt, si elle ne trouve pas en elle-même, ce qui peut arriver, ce qu’elle cherche à désigner et à exprimer. Or, avec l’abondance d’anglicismes à laquelle nous sommes confrontés chaque jour (et cela n’est pas une spécificité française), nous avons affaire à autre chose que l’emprunt ordinaire. Nous voulons comprendre l’anglicisme, facteur aujourd’hui d’anglicisation, ou plus exactement d’américanisation, afin de mieux le maîtriser. Ce faisant, on apprend à mieux connaître non seulement la langue française, mais aussi la langue anglaise. Et ce que nous disons pour le français, on peut tout autant le dire pour l’italien, l’allemand et de bien d’autres langues.
Ce site est interactif. Nous vous invitons à signaler les anglicismes qui vous posent problème et nous essaierons d’y répondre.

Fin n.f. de semaine

Usage

Cinéma : fête fondue. [...] 2003. Par ailleurs, ce week-end moite aura multiplié par trois les entrées de la fin de semaine précédente (L, 30.06.05).

Fin de semaine morose sur les marchés [...] Minés par les angoisses pour la zone euro et par la chute sans fin des cours du pétrole, les indices actions européens se dirigent vers une fin de séance bien morose [...] (E, 12.12.14)

Ils [Denise et Antoine] se trouvaient sur le boulevard de ceinture, zone de garages et des stations-service, et comme c’était un vendredi soir les voitures roulaient à touche touche ou faisaient la queue pour se faire graisser avant les plaisirs de la fin de semaine.

– Ne trouvez-vous pas qu’il y a quelque chose d’obscène dans tout cela ?

– Dans tout quoi, mon ami ?

Mais ce charivari de week-end ! On ne vit plus que pour l’embouteillage ! (THD, p. 46–47).

Jean Rolin la mémoire et la mer. [...] autre main qu'on a saluée ici et sait lui aussi partager les libations de fin de semaine (L, 24.02.05).

Les professionnels du tourisme se frottent les mains. [...]Et n'en déplaise aux directeurs de ressources humaines, ces plaisirs de fin de semaine se décident souvent sur un coup de tête (F, 30.04.01).

Blue Note joue sa partition. [...]Embouteillage de fin de semaine avec les clôtures de Banlieues bleues et du festival Chorus (L, 03.04.04).

Une voiture piégée explose dans le centre de Beyrouth. [...] Monot, la rue la plus animée du secteur chrétien de la capitale libanaise, fréquentée en fin de semaine par de nombreux jeunes (L, 23.07.05).

La Cinémathèque se projette à Bercy. [...] [Elle] « élargir l'offre » avec de nouveaux créneaux de projection : le midi et, en fin de semaine, le matin
(L, 23.02. 05).

Non, Arielle Dombasle n'est pas à Cannes cette fin de semaine avec tous ses amis du show-biz, elle est à l'Olympia (L, 20.05.05).

Top