Investigating_Content_and_Language_Integrated_Learning.jpg

Task force. Task force, d’origine militaire, dont l’usage est assez répandu pour le moment, doit être pourvu d’une marque « À éviter » jusqu’à ce que les équivalents français force opérationnelle (milit.), groupement temporaire (milit.), groupe de réflexion, comité de pilotage, équipe spéciale, équipe d’étude et d’action l’emportent.

Task force

Une force opérationnelle, appelée task force en anglais, est une forme d'organisation temporaire créée pour exécuter une tâche ou activité donnée.

Initialement créée dans la marine de guerre des États-Unis, le concept s'est répandu au point d'être à présent utilisé dans beaucoup d'organisations, telles que des entreprises, qui créent des forces opérationnelles pour exécuter des missions temporaires de protection et de surveillance.

Soutenez le projet en vous rendant sur la cagnotte collaborative

La pénétration de mots, d'expressions, de mots propres, de noms de marques, de slogans publicitaires, voire de tournures anglophones, est un phénomène suffisamment massif pour que l'Académie française s'en inquière officiellement et pour qu'un homme comme Michel Serres, rompu à l'internationalisation, constate qu'il y a aujourd'hui plus de mots anglais dans les rues de Paris que de mots allemands sous l'Occupation.

Il est clair que les quelques dizaines de mots anglais qui rentrent dans notre dictionnaire chaque année n'est que la partie émergée de l'Iceberg, et que le nombre de mots véritablement employés est de l'ordre de dix fois supérieur. Tous ne sont pas destinés à s'installer durablement, mais la marée est quand même là, et il s'agit de fortes marées.

Loin de nous l’idée cependant de bannir tous les emprunts que la langue française a fait à de nombreuses langues, de tous horizons, y compris des langues que l’on dit aujourd’hui régionales. Ce serait un triste appauvrissement. Là est justement le problème. L’emprunt en langue est généralement une source d’enrichissement, parce que la langue qui décrit le monde tel que l’on voit, qu’on le perçoit, qu’on le ressent, qu’on le comprend, n’a pas toujours le mot ou la nuance que l’on cherche. Là est la source de l’emprunt, si elle ne trouve pas en elle-même, ce qui peut arriver, ce qu’elle cherche à désigner et à exprimer. Or, avec l’abondance d’anglicismes à laquelle nous sommes confrontés chaque jour (et cela n’est pas une spécificité française), nous avons affaire à autre chose que l’emprunt ordinaire. Nous voulons comprendre l’anglicisme, facteur aujourd’hui d’anglicisation, ou plus exactement d’américanisation, afin de mieux le maîtriser. Ce faisant, on apprend à mieux connaître non seulement la langue française, mais aussi la langue anglaise. Et ce que nous disons pour le français, on peut tout autant le dire pour l’italien, l’allemand et de bien d’autres langues.
Ce site est interactif. Nous vous invitons à signaler les anglicismes qui vous posent problème et nous essaierons d’y répondre.

Note

Bien que nous découvrions un nombre d’occurrences assez important pour walkman, ces emplois sont faits plus spécialement par les représentants d’une génération grandie, enfants ou adolescents à l’ère Walkman à cassettes des années 80 et 90, qui continuent à employer l’emprunt en tant que mot témoin historique ou revêtu de connotations nostalgiques. De tels usages peuvent être considérés comme tolérés.

Certains objets d’antan mériteront certainement leur place dans un musée. Peut-être est-ce déjà le cas du « walkman », ce casque aux rondes oreillettes de mousse, officiellement apparu en 1980 (F, 28.05.19).

Quand Paris Match raconte notre histoire. [...] Août 1980 : Charlotte Rampling et Jean-Michel Jarre succombent à la mode du Walkman. [...] Le temps file, et cependant reste ­l’impression qu’hier encore on découvrait Daniel Balavoine dans « Starmania ». Un jeune chanteur talentueux que l’on pouvait écouter en sifflotant sur les pavés grâce à une invention vraiment révolutionnaire nommée Walkman(PM, 27.07.17).

Dans sa bulle, la musicienne et poétesse [Marie Modiano] a su construire un univers personnel et artistique atypique pour tendre vers le bonheur. [...] Adolescente parisienne, elle est plus rêveuse dans son coin que rebelle en lutte contre ses parents. Son jardin secret, c’est toujours la littérature (Balzac, Baudelaire et Dostoïevski), le cinéma mais aussi la musique. La jeune Marie passe des heures à écouter des cassettes sur son Walkman (Bowie, Dylan en boucle, puis Nirvana) ou à essayer d’enregistrer sa voix (L, 11.02.18).

En période 1984 – début des années 90, la suprématie des technologies numériques a décidé de l’abandon des baladeurs cassettes. De ce fait, l’équivalent baladeur n.m., substitut officiellement recommandé originairement, a dépassé aujourd’hui le statut de terme officiel et est en passe de supplanter l’anglicisme dans l’usage réel.

Le Walkman est mort au Japon. [...] Sony a confirmé ce lundi 25 octobre l'arrêt de la vente des baladeurs à cassette magnétique Walkman au Japon, 31 ans après la sortie du premier modèle de cet appareil culte (E, 25.10.10).

Le célèbre format de compression musicale MP3, de loin le plus répandu sur Internet, va enfin avoir droit de cité sur les baladeurs numériques de Sony (E, 23.09.04).

Il convient par conséquent de qualifier de « à éviter » des emplois non motivés de walkman, désignant le lecteur musical portable évolué, qui se rencontrent de temps en temps.

[…] nommés cette année aux prestigieux Grammy Awards, Greg & Lio symbolisent la nouvelle génération de réalisateurs de vidéos musicales. [...]Où préférez-vous écouter de la musique ?

Greg : Dans le métro !

Lio : En déplacement, merci le Walkman ! (L, 16.02.18)

À plus forte raison que de nos jours des usagers ont pleine conscience du caractère abusif de walkman n.m. se rapportant aux lecteurs musicaux portatifs modernes.

Rien à voir avec le prince des ministres de la Culture, ce Jack-là est le king de la connectique. La fiche (mâle) et la prise (femelle) emblématique du monde de la musique, qui permet de relier l’ampli à la guitare électrique ou le casque au Walkman, euh non, pardon, au baladeur numérique (L, 31.08.18).

L’intégration de baladeur désignant les lecteurs CD, DVD et numériques a étendu l’usage de l’équivalent aux lecteurs de cassettes.

La sensation pop de The Shins à Paris. [...]

Dans le film Garden State, réalisé par Zach Braff en 2004, Nathalie Portman tend son casque de baladeur à son ami : « Écoute cette chanson, elle va changer ta vie. » L'impact de ce succès hollywoodien a changé la vie des Shins et de leur leader, James Mercer, auteur de la chanson [...] (M, 01.04.07).

Actuellement on emploie aussi baladeur en tant que mot témoin historique.

Les principales innovations de Sony. 1950 Premier magnétophone à bande. 1962 Premier téléviseur portable à transistors. 1968 Premier téléviseur couleurs Trinitron. 1979 Création du baladeur (Walkman). 1985 Premier Caméscope V8. 1985 Premier lecteur de disques compacts portable [...] (E, 02.03.2000). (V. aussi l’exemple M, 03.05.19 du Paradigme)

Les options du baladeur numérique musical, y compris celle d’accès aux ressources multimédias d’Internet disponibles en baladodiffusion (V. l’exemple PM, 27.05.09 du Paradigme), sont à présent de plus en plus souvent incorporées aux smartphones.

Les professionnels croient dans l'arrivée de la troisième génération du téléphone portable permettant le téléchargement de la musique. [...] les professionnels sont impatients de voir arriver les téléphones portables de la troisième génération qui devraient apparaître en 2004. Ces outils intelligents vont non seulement favoriser la communication par la parole, comme n'importe quel téléphone, mais offriront d'autres options, tel le téléchargement de la musique en ligne (H, 30.01.04).

Le premier smartphone d’Apple proposait de fusionner dans un seul appareil un téléphone, un navigateur pour le Web et unbaladeurmusical (M, 29.06.17).

Le classement des smartphones parmi les baladeurs musicaux a favorisé le sens 3 générique de baladeur n.m. dans le champ lexical « nomadisme » : « Tout dispositif électronique mobile (téléphone portable, baladeur numérique, tablette, PC portable).

Le nomadisme est en marche. Ordinateurs, appareils photos, téléphones, baladeurs s'emportent désormais partout (E, 07.06.07).

La vague des technologies sans fil bute sur une ultime, mais sérieuse, résistance : l'alimentation électrique. Téléphones mobiles, ordinateurs portables et autres baladeurs musicaux perdent leur liberté dès que leur batterie est vide (M, 08.07.07).

Les enquêteurs avaient envisagé dans un premier temps que le jeune homme [Frédéric M.] avait tenté de voler un portable dans le métro [...] Il n'aurait pas seulement bousculé violemment Vy-Ahn N’Guyen, mais il aurait dérobé le baladeur de sa victime [...] (PM, 12.01.11).

Top