« Cette fin de semaine, canadianisme auparavant, aujourd’hui synonyme français de week-end »

WEEK-END [wikɛnd] n.m. (1906 ; de l’angl. week « semaine » et end « fin ») 1. Congé de fin de semaine, comprenant le samedi et le dimanche, consacré généralement au repos et à la détente, aux loisirs. Des week-ends ; week-end prolongé : les grands week-ends du 1er mai (H, 15.04.83, p. 13) des excursions dun week-end (H, 18.09.81, p. 11); le week-end de Pâques (THD, p. 144) ; inviter [des amis] pour le week-end (GFBP, р. 21) ; week-end au ski
(M, 02.05.16), un week-end épatant (MJFD, p. 14). Bon week-end ! 2. Samedi et dimanche. Ce week-end, tous les candidats à la présidentielle ont un agenda chargé (E, 03.02.17).

Normalisation NP : Accepté


Usage : E : 33971 occ., M. : 48289 occ., P : 38456 occ., L : 963 occ., F : 36765 occ., PM : 844, H : 20196 occ.

Notre échantillon papier : 212 occ., y compris 129 dans des belles-lettres.

La journée de Donald Trump : valse-hésitation sur l’immigration et golf avec Shinzo Abe. [...] Ils ont ensuite rejoint à bord de l’Air Force One et en présence de leurs femmes Melania Trump et Akie Abe, la luxueuse résidence de M. Trump à Palm Beach pour unweek-endde golf [...] (M, 11.02.17).

Plus de 91 000 policiers, gendarmes et militaires seront déployés sur le territoire français pour assurer la sécurité du week-end de Noël, a annoncé Bruno Le Roux [le ministre de l’Intérieur] (E, 23.12.16).

Votre week-end hippique. Les événements du week-end n'offrent guère d'intérêt (H, 22.11.97).

[…] deux nouvelles émissions de week-end [...] (H, 18.09.81, p. 2). Pompéi dévoile un baiser romain pour la Saint Valentin. [...] La maison des chastes amants, exceptionnellement préservée pendant près de 2 000 ans sous les cendres et la lave du Vésuve, rouvre pour quelques jours à Pompéi à l'occasion de la Saint-Valentin. [...] Ce week-end, les visiteurs pourront admirer cet ensemble de 1 500 m2 [...] (P, 10.02.17).


Paradigme


Fin n.f. de semaine

Usage

Cinéma : fête fondue. [...] 2003. Par ailleurs, ce week-end moite aura multiplié par trois les entrées de la fin de semaine précédente (L, 30.06.05).

Fin de semaine morose sur les marchés [...] Minés par les angoisses pour la zone euro et par la chute sans fin des cours du pétrole, les indices actions européens se dirigent vers une fin de séance bien morose [...] (E, 12.12.14)

Ils [Denise et Antoine] se trouvaient sur le boulevard de ceinture, zone de garages et des stations-service, et comme c’était un vendredi soir les voitures roulaient à touche touche ou faisaient la queue pour se faire graisser avant les plaisirs de la fin de semaine.

– Ne trouvez-vous pas qu’il y a quelque chose d’obscène dans tout cela ?

– Dans tout quoi, mon ami ?

Mais ce charivari de week-end ! On ne vit plus que pour l’embouteillage ! (THD, p. 46–47).

Jean Rolin la mémoire et la mer. [...] autre main qu'on a saluée ici et sait lui aussi partager les libations de fin de semaine (L, 24.02.05).

Les professionnels du tourisme se frottent les mains. [...]Et n'en déplaise aux directeurs de ressources humaines, ces plaisirs de fin de semaine se décident souvent sur un coup de tête (F, 30.04.01).

Blue Note joue sa partition. [...]Embouteillage de fin de semaine avec les clôtures de Banlieues bleues et du festival Chorus (L, 03.04.04).

Une voiture piégée explose dans le centre de Beyrouth. [...] Monot, la rue la plus animée du secteur chrétien de la capitale libanaise, fréquentée en fin de semaine par de nombreux jeunes (L, 23.07.05).

La Cinémathèque se projette à Bercy. [...] [Elle] « élargir l'offre » avec de nouveaux créneaux de projection : le midi et, en fin de semaine, le matin
(L, 23.02. 05).

Non, Arielle Dombasle n'est pas à Cannes cette fin de semaine avec tous ses amis du show-biz, elle est à l'Olympia (L, 20.05.05).


Samedi-dimanche n.m.

Vénus devant le Soleil : attention les yeux ! [ … ] première fois depuis 122 ans, la planète Vénus passera devant le Soleil (nos éditions de samedi-dimanche 5 et 6 juin) (F, 08.06.04).

Public et privé, des liens insuffisants. [...]Le Figaro termine sa série (nos éditions de vendredi 30 janvier et samedi-dimanche 1er et 2 février) consacrée à l'état de la recherche française (F, 02.02. 04).

Foyer pour handicapés de l'Yonne : le préfet nomme un administrateur provisoire. [...] Sens contre un membre du personnel accusé de tentative de meurtre (lire nos éditions de samedi/dimanche) (F, 27.05.02).

Saint-Mouezy, qui avait été un gros bourg, un marché, n’était plus qu’une juxtaposition de résidences restaurées, désertes la semaine, bondées les samedis-dimanches de citadins qui, [ … ] faisaient apparaître les poutres et les pierres, accrochaient des lanternes de fiacre, montaient à l’assaut des étables et des remises (PGV, p. 132).

Gatô, en passant […] Fermé samedi-dimanche, sauf brunch à partir de 11 heures le dimanche (15 euros) (F, 27.01.03).

L'art de vivre italien [...] explorera par le menu les différentes variétés de pâtes, vendredi à 13 h 45 et samedi-dimanche à midi (F, 13.03.04).

Les chiffres montrent d’ailleurs que les mères qui partent au travail le matin réussissent à partager plus de moments privilégiés avec leurs enfants. Mais elles passent moins de temps aux tâches ménagères et au rangement et ont moins d’activités sociales les samedi-dimanche (NO. Santé, 13.05.05).


Note

Vu le caractère international de week-end, emprunté en français de longue date, sa fréquence importante, son grand pouvoir combinatoire et ses emplois adjectivaux et adverbiaux, toute tentative d’éliminer week-end serait vouée à l’échec.

Pourtant, les analogues français fin de (la) semaine, samedi-dimanche ne manquent pas de s’affirmer.

Le syntagme fin de (la) semaine dont la diffusion se limitait naguère au Canada francophone (cf. PR, TLF), se répand aujourd’hui en français hexagonal avec un pouvoir combinatoire comparable à celui de week-end (V. les exemples du Paradigme).

L’exemple qui suit démontre que fin de la semaine, tout à fait familier à un écrivain contemporain, ne s’employait pas encore au sens de week-end avant-guerre (1938).

Pour rejoindre Montrichard, les Desrousseaux décidèrent de faire deux voyages. La fin de la semaine (la tante disait : le week-end) qui précéda les vraies vacances, l’oncle Henri conduisait sa femme, Jami et les deux bonnes dans une auto si chargée de bagages qu’on aurait pu croire à un déménagement (SPPh, p. 121).

Fin de (la) semaine acquiert ainsi une signification modelée sur l’anglicisme qui se fonde sur son sens propre.

Et c’est ainsi que j’ai pu vivre pendant des années dans l’instant, un instant sans commentaires, un instant indéfini. Pourtant un instant avait de l’histoire, puisqu’il y avait eu Lucienne, Juliette, Jeannine. Puisqu’il y avait eu un temps, des fins de semaine et des débuts de semaine (GAP, p. 27).

L’association de mots synonymique samedi-dimanche, assez fréquente en emplois adjectivaux et adverbiaux, a le potentiel d’élargir la lignée : vendredi-samedi-dimanche.

Dauphine, l'université se fait grande école. [...] Autre atout du MBA : une formule de cours vendredi-samedi-dimanche sur deux années (F, 06.05.02).