À mi-chemin entre l’achat physique et l’achat en ligne, retirer sa commande en magasin à la suite d’un achat à distance est une pratique qui se développe. Quels sont les avantages de cette modalité d’achat ? Mais aussi, quels sont vos droits, notamment en matière de rétractation ? On vous répond !

Normalisation NNP : à éviter


FranceTerme :

Retrait en magasin

Équivalent étranger :buy online, pick in store (en), click and collect (en), reserve and collect (en)

Le Robert, dico en ligne : néant

Larousse : néant


le terme a été déposé par Darty en 2009, mais que l'entreprise a laissé la "marque" ainsi déposée tomber en déchéance. IL est donc réapparu à la faveur de la crise sanitaire.


https://www.definitions-marketing.com/definition/click-collect/ : Le click & collect désigne le mode d'achat par lequel un consommateur commande son produit en ligne sur Internet et effectue le retrait de son achat en point de vente. Le click and collect est pratiqué par de nombreux réseaux de points de vente et s'inscrit généralement dans une démarche de commerce omnicanal

Il permet de générer un trafic en point de vente permettant d'éventuelles pratiques d'up-selling et cross-selling. Pour une enseigne comme Eram, début 2018 plus d'une commande sur deux en ligne était faite avec un retrait en magasin (source). Déjà présente, la pratique s'est ensuite développée dans le cadre de la crise du Covid19 pour des raisons sanitaires.

Le principe du click & collect est distinct et complémentaire du principe de l'e-réservation.

https://www.economie.gouv.fr/particuliers/retrait-magasin-drive-click-collect : Retrait en magasin, drive et click & collect : comment ça marche ?


 Le "click and collect" en tant qu'anglicisme ne semble pas avoir pénétré en Italie.

S'il a pénétré en France, c'est sans doute du fait qu'ayant été délaissé pendant plusieurs années par Darty qui avait déposé le terme en 2009, il était tombé dans le domaine. Sans cette action marketing "militante" de Darty, les termes équivalents tels de "retrait en magasin" ou "cliqué-emporté" se serait imposés naturellement.